Changement du dispositif des contrats aidés : la CPCV Aquitaine vous informe

Suite à un évènement organisé le 13 mars 2018 par la DRDJSCS à l’IRTS en partenariat avec la DIRRECCTE, voici les informations retenues.

Le Parcours Emploi Compétences (PEC) est un nouveau dispositif de contrat aidé remplaçant les CUI-CAE. Il y a effectivement eu une baisse de 20 % par rapport à 2017, mais le robinet n’a pas été totalement fermé ! En revanche si les résultats ne sont pas à la hauteur, il y a une possibilité que le gouvernement revoit à la baisse l’enveloppe budgétaire de ce dispositif, d’où l’idée de programmer des réunions d’informations avec les têtes de réseaux associatives pour faire connaître le PEC au monde associatif.

L’objectif pour les bénéficiaires est de leur permettre avant tout de développer leurs compétences. S’ajoute à cela quand c’est possible l’opportunité de se former et d’être certifier voir de pérenniser l’emploi. Cela concerne les employeurs du secteur non marchand.

Lors de cette présentation il a été souligné la dimension qualitative de ce dispositif. Les associations présentes ont alerté sur le fait que cet accompagnement de qualité demanderait plus de temps alors que les moyens accordés étaient en baisse, avec une prise en charge à 50 %.
Les personnes concernées doivent être repérées en difficulté d’insertion sociale et professionnelle ce qui permet une application plus large et la sortie des catégories administratives spécifiques.

3 publics particuliers, 3 prescripteurs possibles :
– Les travailleurs handicapés font l’objet d’une attention particulière : le prescripteur principal est Cap emploi
– Les résidents des quartiers politiques de la ville doivent se référer au Pôle emploi et au département (RSA).
– Les jeunes ne sont pas exclus du PEC mais une priorité est donné aux solutions d’alternance, de formation ainsi qu’une priorité aux dispositifs dédiés au travers d’un accompagnement intensif (école de la 2eme chance, Epide, parcours accompagnement intensifié, etc.). Ils peuvent se tourner vers les Missions Locales.

Concernant la sélection des employeurs, le prescripteur vérifie que :

  • Le poste permet de développer la maîtrise de comportements professionnels et des compétences techniques qui répondent à des besoin du bassin d’emploi
  • La capacité à accompagner au quotidien la personne
  • L’engagement en terme de formation pré-qualifiantes ou qualifiante

Le PEC = au minimum de 9 mois, il peut être renouvelé (cf prescripteur et code du travail ) mais les contraintes administratives n’ont pas changé (= à priori maxi 24 mois).

– L’aide de l’Etat est de 50 à 60 % pour les Bénéficiaires du RSA
– Les formations ne sont pas obligatoires à l’exception du CLEA. Ce diplôme reconnu par l’ensemble des professionnels et créé par les partenaires sociaux est une reconnaissance officielle de la valeur professionnelle de chacun. Pour en savoir plus : www.certificat-clea.fr
– L’accompagnement relève du tuteur, vise la montée en compétences, l’acquisition de savoir être/faire professionnel
– Si l’association n’a pas de salariés, le tuteur peut être un bénévole mais il faut prouver sa disponibilité pour l’accompagnement. (la règle du code du travail a été amendée) Cela se décide selon la structuration de l’association. C’est au prescripteur de vérifier la capacité du bénévole a effectivement effectuer cet accompagnement, c’est donc du cas par cas.
– Les formations peuvent se faire hors temps de travail
– Le contrat peut être suspendu pendant les formations mais sans report du terme de l’aide
– Aucun renouvellement n’est automatique
– Le dispositif sera évalué sur les résultats produits : emploi, montée en compétences, entrée en formation qualifiante, …

En suivant ce lien, vous trouverez le dépliant détaillé réalisé par la DRJSCS sur les nouveaux dispositifs d’aide à l’emploi associatif.

De plus, voici des extraits de ce qui a été dit lors de la table ronde « Les attendus des prescripteurs vis à vis des employeurs ». Elle était co-animée par F. Szynal DRDJSCS NA et J. Rouger du Mouvement associatif, avec les invités suivant :
Marie José Pailleau : la DIRRECT ; Stéphane Berger : Pole emploi ; Laurence Maubourguet : chargée de mission pour les missions locale ; Denis Labort : organismes de placement spécialisé – Cap emploi.

En lien avec la réforme de la formation professionnelle et suite au constat que le lieu de monter en compétences n’est pas réservé aux organismes de formation, le dispositif traverse l’ensemble du champ de l’emploi.

Afin de pouvoir accompagner la personne, l’idée est de mettre en adéquations les réponses aux questions suivantes :
– qu’est ce que vous savez faire ? (phase de diagnostic initial)
– qu’est ce que vous voulez faire ?
– Le PEC se place dans l’intervalle : qu’est ce que vous avez à faire pour passer de l’un à l’autre ?

Ainsi, ce qui était déjà fait par les employeurs associatifs en terme d’accompagnement à monter en compétences va maintenant faire partie pleinement de l’évaluation. Cela passera par exemple par une adaptation au poste, avec formation en interne parfois plus longue que pour d’autres salariés, avec plus de temps à prévoir pour accueillir la nouvelle personne.

Les compétences visées sont autour des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être (= postures professionnelles déclinées en 14 compétences clé).

Concernant la sécurisation du parcours pour vérifier régulièrement que les engagements sont respectés, est prévue la mise en place au 3e , 6e et 9e mois d’un dispositif de vérification par un livret dématérialisé pour s’assurer de l’avancée progressive du parcours, pour vérifier le respect des engagements initiaux. En attendant qu’il soit disponible en ligne (mi avril pour la Région N-A) la vérification se fait par des entretiens.

De plus, en fin de parcours l’employeur ne sera pas seul à évaluer la montée en compétences de la personne. Cela va procéder du travail tripartite.

D’autres infos utiles :
– Un CAE en cours peut soit s’arrêter, soit devenir un PEC.
– Les OPCA réfléchissent à comment aider les employeurs dans le démarrage de ce dispositif.
– Les outils, fiches pratiques résumant le PEC sont disponibles via les prescripteurs.

Enfin, nous vous transmettons également les ressources créées par le Mouvement Associatif :
– Ensemble des ressources liées au sujet traité
– Support de présentation du webinaire
Visionnez la vidéo du webinaire très prochainement sur notre chaîne YouTube

Moment de partage : la galette des rois 2018

Lundi 22 janvier, a eu lieu le premier évènement CPCV 2018 afin de célébrer la nouvelle année : une galette des rois a été partagée entre les différents membres de la CPCV Aquitaine. Bonnie, volontaire en Service Civique  vous raconte :

 

Tout a commencé par un accueil chaleureux, où chaque participant a pris des feutres de couleurs différentes et a écrit son prénom sur des badges de couleur selon leur statut : bénévoles, partenaires, salariés, volontaires ou membres du conseil d’administration.

Marie-Pierre, Présidente de la CPCV Aquitaine, s’est présentée à tout le monde et a souhaité la bonne année.


Nicolas, volontaire à la CPCV Aquitaine, a ensuite présenté le projet Franco-Allemand avec un diaporama et des photos. Une tombola solidaire s’est déroulée et chacun a apporté sa contribution pour les aider dans leur projet. Les neuf lots dont la plupart viennent directement d’Allemagne, ont réjoui nos invités.

Tout au long de la soirée, chaque participant avec son feutre de couleur a pu mettre son « empreinte » sur des nappes blanches sur lesquelles ils ont répondu aux deux questions proposées :

  • À quoi ressemblerait votre CPCV idéale ? (possibilité de dessiner)
  • Quels seraient mes supers pouvoirs au sein de la CPCV ?

 

Cet événement a permis à chacun d’échanger sur son rôle au sein de la CPCV Aquitaine, parler de sa structure et de ses actions, d’apprendre à mieux se connaître entre nouveaux et anciens volontaires, partager une galette avec des partenaires, des bénévoles, des salariés et pour les plus chanceux remporter la fève !

  

Bonnie Bardoue, volontaire en Service Civique

Toutes les photos de l’évènement dans la galerie photos

Le Carrefour de l’Emploi à Saint-Loubès

La CPCV Aquitaine sera présente au carrefour de l’emploi et des employeurs à Saint- Loubès le jeudi 1er Mars 2018 ! 

Au programme de cette journée : un atelier d’informations sur le Service Civique puis une version forum de notre action « Demain, un Service Civique ! » avec six structures éligibles à la recherche de volontaires !

Venez nombreux ! 

 

La CPCV Aquitaine se mobilise et se positionne ! Signataire de l’appel du CAE (Collectifs & Associations excédées)

Suite à la journée de mobilisation du mercredi 18 octobre 2017, la CPCV Aquitaine souhaite faire part de son positionnement.

Voici la réaction de notre Présidente suite au  Communiqué du Crajep Nouvelle Aquitaine le 12/10/17 :

« Ce qui est dommage dans cette suppression brutale c’est :
– le non renouvellement des contrats déjà mis en place et qui avaient cette possibilité. Et ce, aussi bien pour les personnes en elles-mêmes que pour la structure.
– la mise en place de ces contrats aidés était à la base, pour permettre aux personnes en difficultés, une possibilité de trouver un emploi avec un horaire aménagé, accompagné de formation pour ensuite trouver un emploi pérenne. La contrepartie pour les associations était un moindre coût, pour compenser la non efficience dans un premier temps de la personne et le temps passé (ou l’argent) dans sa formation. Il est vrai que cela a permis de mettre en place des emplois  gagnant-gagnant (si je peux m’exprimer ainsi) pour les 2 parties. Je pense que l’Etat aurait dû sélectionner les structures en éliminant celles qui faisaient appel systématiquement aux contrats aidés sans essayer de créer un poste. Je militerais plus pour un contrôle des contrats (sur la formation dispensée et pourquoi il n’aboutit pas sur un vrai contrat) plutôt que de le supprimer. Et ce, d’une façon très brutale !
Je suis tout à fait d’accord avec l’une des phrases de l’appel du CRAJEP : « Les associations, continuellement sollicitées pour se substituer à l’Etat, subissent une fois encore des réductions de moyens les empêchant de remplir des missions mandatées par la puissance publique elle-même »
Et les services civiques ne peuvent pas remplacer les contrats aidés !! »

Nous vous invitons à lire et à faire lire, à partager et à faire partager le communiqué de presse du LMA Le Mouvement Associatif et l’Appel du CAE que la CPCV Aquitaine a signé hier.

Ensemble, mobilisons-nous pour les associations et leurs salarié.e.s ! Rejoignez-nous !

Suivez la campagne du Mouvement Associatif #dutilitécitoyenne et la page facebook du Collectif des Associations Excédées : https://www.facebook.com/CAE-Collectifs-Associations-Exc%C3%A9d%C3%A9es-367953243640718/

STOP à cette précarisation!
STOP aux atteintes faites aux associations!
OUI aux emplois pérennes!

Soirée au Foyer Fraternel

La vie quotidienne est parsemée de situations que l’on ne souhaite pas…

Le Foyer fraternel, centre social situé à Bordeaux, propose d’en discuter lors d’une soirée « Parlons-en au Foyer » sur le thème de la violence au quotidien.

 

 

 

 

Rendez-vous le jeudi 19 octobre à 18h30, 23 rue Gouffrand, Bordeaux – Chartrons.

 

 

 

 

 

La CPCV Aquitaine sera présente et co-animera cet évènement.

Dans la continuité de cet évènement, la CPCV Aquitaine propose, comme chaque année sa formation « Education à la paix ».

Cette formation de sensibilisation visera à accompagner les participants à découvrir et tenter de mettre en pratique des outils conduisant à plus de « paix » dans leur quotidien.

2 sessions prévues fin novembre et début décembre 2017 dans le cadre de la formation des bénévoles (FDVA).

Plus d’infos ici.

Un nouveau volontaire à la CPCV Aquitaine

DÉCOUVREZ LE PARCOURS ET La MISSION DE CLEMENT, nouvel ARRIVANT À LA MAISON DU VOLONTARIAT À MÉRIGNAC. BIENVENUE À lui !

 

« Je m’appelle Clément j’ai 16 ans et j’habite à Mérignac. J’ai fait une 2nd SAPAT service au personne et au territoire. Je suis en Service Civique au sein de la CPCV Aquitaine, à la Maison du Volontariat.

Ma mission consiste à promouvoir le BAFA sur une durée de dix mois. Ce qui m’a plu à la CPCV Aquitaine c’est la bonne ambiance et l’esprit d’équipe. J’apprécie cette mission car elle va me permettre de me déplacer dans Mérignac pour promouvoir le BAFA en donnant des flyers et parler de la structure CPCV Aquitaine. »

 

 

 

 

 

Clément – Volontaire en Service Civique

De nouveaux volontaires à la CPCV Aquitaine

Nouveaux objectifs = nouvelles recrues !

Découvrez les parcours et les missions de nos volontaires arrivant à la Maison du Volontariat à Mérignac. bienvenue à eux !

 

« Sortant d’une première année à la faculté de droit, j’ai réalisé que ce domaine ne me convenait pas, j’ai donc décidé de faire un service civique. Pourquoi choisir le service civique ? Tout simplement car je voulais découvrir « la vie active » tout en faisant ce qui me plait.
Ma mission est principalement axée sur la communication, car j’aimerais débuter de nouvelles études dans cette spécialité.
Je serai aussi en charge du site de la CPCV Aquitaine ainsi que de la page Facebook de l’association. J’essaierai également de mettre en place les évènements relatifs aux projets de la CPCV Aquitaine.
Être volontaire à la CPCV Aquitaine me permettra également de découvrir une partie du monde du travail ainsi que l’environnement associatif.
La CPCV Aquitaine a été un choix évident car je partage depuis toujours leurs valeurs qui reposent sur l’entraide et la solidarité. Ces 11 mois seront une expérience enrichissante et humaine ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

Eva – Volontaire en Service Civique

« Je suis arrivé à la CPCV, le 4 septembre 2017. J’y effectue un service civique d’une durée de 10 mois.

J’ai choisi de faire un service civique après deux ans de BTS SP3S (Services et Prestations du Secteur Sanitaire Social) pour acquérir une expérience professionnelle dans le but de devenir éducateur spécialisé.

Mon rôle principal sera de coordonner et de gérer le séminaire franco-allemand.

Je réaliserai donc divers tâches afin de mener à bien ce projet du séminaire franco-allemand.

Cela en organisant par exemple, des évènements qui permettront de récolter des fonds pour financer ce projet et l’organiser. »

Nicolas – Volontaire en Service Civique

 

La CPCV Aquitaine ouvre la Maison du Volontariat

Notre association est désormais présente dans la ville de Mérignac

Au mois de juillet, une partie de l’équipe CPCV Aquitaine a migré de Villenave d’Ornon pour s’installer à Mérignac. En effet, grâce à notre partenariat avec l’Eglise Protestante Unie, notre association s’est vue prêter une maison afin d’y loger nos bureaux.

Baptisé la Maison du Volontariat, ce nouveau lieu cpcvien a pour but d’accueillir nos volontaires en Service Civique. Les salariées chargées du développement du Service Civique y sont présentes du lundi au vendredi, de 9h à 17h. Notre chargée logistique tient également l’accueil du lieu.

Ainsi, la CPCV Aquitaine souhaite maintenir et renforcer son lien avec les volontaires en leur offrant écoute et disponibilité, les accompagnant tout au long de leur mission.

Notre siège social demeure au 38 rue Jean Pages à Villenave d’Ornon, cependant disposer d’un deuxième espace de travail et d’accueil permet une meilleure accessibilité et une meilleure visibilité pour notre association.

Les journées de groupe d’accompagnement au projet se dérouleront à côté dans une salle mise à disposition par l’EPU.

 

Par ailleurs, une autre fonctionnalité de cette maison sera d’héberger les volontaires qui n’ont pas de logement et qui réalisent leur Service Civique sur la métropole bordelaise. Au vu de l’augmentation des missions et des jeunes prêts à s’engager, il nous paraît primordial d’avancer de nouveaux moyens pour les aider.

Accessible par la ligne de tramway A et différentes lianes, vous ne pouvez pas nous manquer ! Alors à bientôt à la maison du Volontariat de la CPCV Aquitaine.

Où nous trouver ? Pour venir à la maison du Volontariat, c’est simple jetez un coup d’œil à notre plan.

Notre équipe à Mérignac :
Charlotte BOUCOT : responsable Service Civique régionale et notamment secteur Bordeaux Métropole
Agnès LESCOMBE : coordinatrice Service civique en milieu rural
Fanny GARNIER : chargée de communication

« Un petit pas pour l’Education Populaire, un grand pas pour la CPCV Aquitaine »

Il y a du nouveau à la CPCV Aquitaine…

 

Depuis le mois de mai 2017, notre association est reconnue d’intérêt général. Ce statut est la consécration d’un travail dévoué sur nos actions dans le respect de chacun.e et la bienveillance pour tous dans le champ de l’animation en particulier et celui des relations humaines en général.

Le développement des compétences par les compétences reste la clé de notre philosophie dans l’accompagnement de la personne. Profondément attachée à cette notion d’éducation populaire qui se traduit par une démarche de formation tout au long de la vie, la CPCV Aquitaine a parcouru un long chemin depuis sa création en 2005.

Par ailleurs, cette position d’association d’intérêt général nous autorise à délivrer un justificatif aux particuliers et aux entreprises faisant un don. Ce reçu fiscal permet aux donateurs, privés ou publics de bénéficier d’une réduction d’impôt.

 

Vous pouvez donc être acteur de cette opportunité d’améliorer et d’approfondir l’accompagnement des jeunes vers leur projet d’avenir.
Alors ensemble, continuons à promouvoir les compétences et le volontariat. Nous comptons sur votre soutien.Logo de la CPCV